BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil
bonjour !je voulais savoir est-ce utile de regarder des sujets de dissertation déjà tombé car il est impossible de retomber sur les memes non ? sinon , je ne comprends pas la problématque de : en quoi l'ouverture d'un roman est-elle revelatrice du regard de l'ecrivain sur l'homme et le monde ? car pr moi j'aurais fait un plan :I lincipit est revelateur du regard de lecrivainII oui mais 'lincipit sert aussi a situer laction , le contexte , les personnages , lintrigue donc but informatif ( ex : le rouge et le noir stendhal)IIIlincipit est un moment clé du roman qui a pour but d'attirer le lecteur a poursuivre le livre.
 
bonjour !je voulais savoir est-ce utile de regarder des sujets de dissertation déjà tombé car il est impossible de retomber sur les memes non ? sinon , je ne comprends pas la problématque de : en quoi l'ouverture d'un roman est-elle revelatrice du regard de l'ecrivain sur l'homme et le monde ? car pr moi j'aurais fait un plan :I lincipit est revelateur du regard de lecrivainII oui mais 'lincipit sert aussi a situer laction , le contexte , les personnages , lintrigue donc but informatif ( ex : le rouge et le noir stendhal)IIIlincipit est un moment clé du roman qui a pour but d'attirer le lecteur a poursuivre le livre.

Cher inetrnaute,

 

Vos questions sont très pertinentes.

 

Tout d'abord, regarder les anciens sujets ne vous sert pas à deviner le sujet qui va tomber, mais à vous entraîner à observer les différentes problématiques sur tel ou tel objet d'étude. Cela sert à confronter votre propre travail de réflexion sur ces sujets et à les comparer avec le corrigé.

 

En ce qui concerne votre rédaction, votre plan au premier abord est intéressant, mais vous abordez le sujet de façon trop réductrice : votre plan vous invite à répondre à la question : "A quoi sert un incipit (une ouverture de roman)?, quelles sont ses fonctions? " Or ce n'est pas la question, la problématique tourne autour de cette expression "révélatrice du regard sur l'homme et le monde". Vous avez fait une grade partie du travail car votre plan va reposer, en partie, sur votre première idée, mas il faut mieux l'orienter.

Si vous reformulez le sujet, il s'agit de savoir comment la vision d'un écrivain est déjà inscrite dans les premières pages d'un roman.

 

Voici quelques pistes pour traiter votre sujet :

 

-La présentation du personnage, est-il seul? noyé dans une masse? Pauvre, riche? Appartenance sociale?quelles infos le lecteur a-t-il sur lui, qui induit une vision du monde? Balzac l'homme et son milieu, la pension Vauquer et ses pensionnaires, la dédicace à Geoffroy Saint Hilaire traduisent une vision du monde chez Balzac, dès les premières pasges. Zola et le monde ouvrier (l'Assommoir, Germinal), etc.Il faut insister aussi sur l'amorce de l'intrigue, vers quel genre le lecteur s'oriente-t-il, intrigue amoureuse, sociale, historique, etc ?

 

-Les lieux et les époques choisis sont porteurs de sens, la cour des Valois et la splendeur de l'aristocratie, ses valeurs, ses codes chez Madame de Layette, La Princesse de Clèves, la campagne normande et la médiocrité des existences dans Madame Bovary de Flaubert, l'Italie et les conquêtes napoléoniennes et l'ambition qui peut en découler, la recherche de la gloire chez Stendhal dans la Chartreuse de Parme, etc.  Dans les Misérables, le premier chapitre concerne Monseigneur Myriel, l'homme d'Eglise qui va aider Jean Valjean, d'emblée on sait que l'auteur place son roman sous le le signe de la morale, chrétienne, du rachat, de l'espérance en la nature humaine, c'est une vision du monde propre à Victor Hugo.

 

-Le style enfin détermine une appartenance à un courant littéraire, donc à une façon de penser, de voir le monde (selon qu'on est romantique, réaliste, on ne va pas écrire de la même façon, on va accentuer certains thèmes, etc) Il faut insister sur le fait que ce sont les premières pages qui donnent le ton, sinon votre argument est valable pour l'ensemble de l'oeuvre et non pour l'incipit. ("Aujourd'hui, maman est morte", Camus, l'Etranger; "Longtemps je me suis couché de bonne heure", Proust, Du côté de chez Swann; premières pages de Nadja de Breton  nous plonge dans l'univers surréaliste, etc)

 

 

Voici quelques éléments de réflexion, un plan tout fait à l'avance n'existe pas, si vous avez cerné le sujet et que vos arguments se tiennent, peu importe véritablement l'ordre des parties (I et II sont interchangeables) Le III semble plus élaboré et invite à s'interroger sur la question du style, qui est la question la plus difficile.

 

Si vous avez le temps, pourriez-vous envoyer à l'édresse de Bibliolettres le plan de votre professeur? Toute confrontation est bénéfique pour progresser!

 

Bon courage!