BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil
bonjour.j'ai un plan de dissertation a faire:lamour occupe dans le roman une place essentielle.en quoi sa représentation de l'amour est elle révélatrice du regard porté par le romancier sur l'homme et la société.si vous pouvez m'aider sa saurai bien.merci
 
bonjour.j'ai un plan de dissertation a faire:lamour occupe dans le roman une place essentielle.en quoi sa représentation de l'amour est elle révélatrice du regard porté par le romancier sur l'homme et la société.si vous pouvez m'aider sa saurai bien.merci

Cher internaute,

 

Votre sujet de dissertation appelle un plan analytique : En quoi la représentation de l'amour  est-elle révélatrice du regard qu'un écrivainl porte sur le monde?

 

Je pense que vous pouvez distinguer les écrivains qui abordent le thème de l'amour pour décrire une société (Maupassant, par exemple, dans Une vie, Jeanne, l'héroïne, fraîchement sortie du couvent, et nourrie des contes romanesques hérités de sa mère, se marie avec un homme, séduisant, qu'elle croit amoureux; Or, les infidélités de ce dernier sont très vite révélées, mais le poids des conventions sociales, écrasantes au XIXème fait que Jeanne est obligée d'accepter sa condition de femme, destinée, semble-t-il, à être trompée. Mais Jeanne va de desillusion en desillusion en apprenant plus tard que même ses parents, qui constituaient un modèle, avaient eu des amours en dehors de leur couple. Mauppasent porte un regard sombre sur les moeurs de son époque où ne semble régener que l'hypocrisie et la trahison. Sans doute dénonce-t-il aussi la naïveté de la jeune fille...). Pensez aussi à Balzac qui explique très bien comment se font les mariages, quels sont les intérêts financiers qui se jouent. L'amour de ses personnages masculins ne résistent pas souvent aux pressions sociales : Rastignac dans le Père Goriot, Lucien de Rubempré dans les illusions perdues. Quant aux personnages féminins, voyez le cas de Eugénie Grandet.

 

D'autres écrivains ne dénoncent pas une société mais l'expliquent. Mme de La Fayette, par l'éducation qu'a reçue son héroïne, Melle de Chartes, analyse l'échec de sa vie sentimentale. Mariée au Prince de Clèves, qui l'adore et qu'elle estime, elle ne peut se résoudre à céder à sa passion pour le Duc de Nemours. La rigueur des moralistes du Grand siècle, (La Rochefoucaut a participé à la rédaction de la Princesse de Clèves) est ici exposée : la passion (principalement amoureuse) est nuisible à l'homme, et encore plus à une femme qui peut perdre sa réputation, en s'éloignant des prinicpes d'honnêteté, de vertu inculqués aux femmes. Mme de La Fayette est pétrie par ses valeurs, et son roman d'analyse a pour but d'expliquer les mécanismes psychiques qui se mettent en place quand l'homme est confronté à la passion.

 

 

Enfin, au XVIIIème, le roman sentimental occupe une place très importante. Rousseau, La Nouvelle Héloïse, L'abbé Prévost, avec Manon Lescaut, mettent en scène des personnages amoureux en butent avec soit l'interdiction sociale : Saint -Preux peut-il continuer à aimer Julie, alors qu'elle est mariée? Rousseau propose alors un dépassement sublime de l'amour charnel, Saint-Preux vit sous le même toit que le couple marié, mais cherche à atteindre l'amour ultime, gratuit, dépourvu d'intérêt. C'est l'idéal de la vertu au XVIIIème, difficilement applicable; soit l'interdiction familiale : le chealier Des Grieux, de par sa condition sociale, ne peut vivre sa passion avec Manon, fille légère, qui se fait entretenir. Il l'enlève, mais s'ensuivent de nombreuses péripéties qui mettent des obstacles à leur amour.

Ces romans reflètent leur société mais plus encore la représentation d'un nouvel idéal de la part de leurs auteurs : l'amour absolu, pur qui triompherait des interdits sociaux. Le reagrd proposé n'est donc pas forcément noir dans ce type de romans, ils pourraient être considérés en quelque sorte comme des "romans de lutte".

 

Voici des pistes de réflexion, en aucun cas ici vous avez un plan de dissertation. Pensez seulement au trois orientations qui vous sont proposées et aux exemples, ils ne constituent pas pour autant des arguments. Pensez à vos propres lectures, à vos exemples personnels ou extraits de votre manuel, qui devrait vous aider à élargir vos pistes

. Votre sujet vous demande de réfléchir au rapport entre l'amour/ l'auteur/le regard sur la société, donc sur le positionnement de l'auteur, à travers l'amour, face à la société.

 

 

Bon courage!