BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Conseils méthodologiques > La dissertation
La dissertation

Cet exercice est souvent « boudé » par les élèves car ils le jugent trop difficile, aléatoire (« Ça va pas plaire au correcteur ! ») et peu conforme à leurs attentes. En effet la dissertation ne se limite pas à donner son avis !

Les citations ci-dessous, extraites des Instructions Officielles, Accompagnements de programmes de Première, permettent d'éclairer les exigences de l'exercice.
 
  
 
LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES (les IO)


 « La dissertation est un exercice qui contribue à la formation du jugement critique et qui est propice à l'évaluation de son exposition. »

« La démarche peut se résumer par le schéma suivant : une proposition est présentée aux élèves, sous la forme d'un jugement ; ils sont invités à en dégager tous les arguments et à en apprécier le bien-fondé ; puis il s'agit d'envisager les arguments qui divergent d'avec le point de vue initial, voire qui s'opposent ; dans un troisième temps enfin, les élèves prennent eux-mêmes position. »

« Ainsi définie, la dissertation n'est pas un jeu mécanique de thèse-antithèse-synthèse (le troisième temps ne fait pas toujours une synthèse ou n dépassement des deux précédents), mais avant tout un exercice de délibération (…) Elle suppose aussi le respect : respect de l'opinion opposée, qui doit être examinée avec attention, en repoussant les tentations d'y adhérer ou de la contredire d'emblée, donc respect de la voix de l'autre. »

« Elle est ainsi un apprentissage de l'esprit critique : examiner les arguments qui peuvent réfuter la proposition initiale amène à ne pas adhérer sans examen, sans peser les données. »

N'oubliez pas qu'il s'agit d'une dissertation littéraire, qui vous demande de réfléchir sur des faits littéraires, et non des questions de société, votre avis « personnel » est ainsi un peu plus limité.