BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Conseils méthodologiques > La dissertation  > Exemple d'un plan dialectique sur la poésie lyrique
La dissertation - Exemple d'un plan dialectique sur la poésie lyrique

Pour l'introduction de ce plan voir la page sur l'introduction, exemple 2.

Les exemples sont tirés du manuel de textes, Nathan, Premières générales et technologiques.
 

I- Certes, la poésie sert à exprimer des sentiments intimes
 
A-La poésie célèbre souvent l'amour, les femmes. Elle sert de vecteur à une déclaration amoureuse.
-Apollinaire, Poèmes à Lou, p.146. Mais aussi Ronsard qui, dans les Sonnets pour Hélène, p. 94, ne se contente pas de peindre à la mort et de presser Hélène de céder à ses avances, dans d'autres poèmes du recueil, il glorifie sa beauté. De même dans le recueil la Nouvelle continuation aux amours, p.93. Baudelaire, dans A une passante ou le Serpent qui danse propose aussi une image de la femme qui trahit, malgré tout, son amour profond.

B-Elle est le genre le plus adapté à la manifestation du Moi et de l'Autre
-Poésie qui utilise le « je » proprement lyrique et qui s'adresse à un autre.
Les larmes de Louise Labé, dans les Sonnets, p.90, témoignent de cette poésie lyrique, qui exalte l'être aimé et confesse sa peine. La douleur ainsi exprimée peut provenir d'un deuil, il s'agit alors de rappeler l'être aimé dans son souvenir, Le Lac de Lamartine, p. 110. De même pour Hugo qui célèbre le souvenir de sa fille Léopoldine, morte accidentellement, Les Contemplations, p.114

C-Elle favorise l'épanchement du cœur, de la tristesse voire de la douleur, et  possède donc une puissance libératrice aux yeux poète. Le Moi souffrant s'exprime : il correspond au courant romantique.
-Baudelaire en est le digne représentant avec tous les poèmes traitant du spleen, Spleen, LXXVI, p.125, Harmonie du soir, p.127, ou encore Recueillement, p. 130 qui s'ouvre sur ce vers sublime : «  Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille. » Le Temps accable les poètes romantiques, ainsi que l'ennui, la solitude, Musset, p.112, Poésies,  et Nerval, p.113 El Desdichado.
 

II-Mais elle a d'autres fonctions qui dépassent le cadre des sentiments personnels mais qui engagent cependant le poète. 
 
A-Grâce à la poésie le poète peut donner sa propre vision de la société
- Victor Hugo, dans la Légende des siècles, poème » Plein ciel », utilise des accents prophétiques pour évoquer le progrès, et propose une image de l'homme en marche, conquérant, repoussant toujours les limites de l'infini. Hugo remplit ici sa fonction de «  voyant », de prophète. Vigny fait de même, p.121, dans La maison du Berger, qui dépeint de manière effrayante l'une des inventions techniques les plus révolutionnaires de son époque : le chemin de fer. Ces poètes s'inscrivent dans une époque en pleine mutation :  la Révolution industrielle. La poésie est donc aussi le support aux réflexions philosophiques tirées de l'observation du monde.

B- De plus, la poésie est une forme d'engagement : la dénonciation
-La poésie engagée touche aussi bien le XXème siècle ( avec des poètes comme Eluard, etc qui luttent contre la guerre et l'idéologie allemande en prônant la Résistance). Hugo dans Mélancholia, dénonce l'exploitation des enfants, et dans le manuel vous trouviez les Châtiments du même auteur, p. 116, qui attaquent Napoléon III et sa politique. De même pour Agrippa d'Aubigné, p.95, qui dans les Tragiques présente une France meurtrie, aux mains de dangereux sanguinaires, qui dévastent le pays en pleine guerres de religion. L'auteur ici prend position contre la guerre civile qui oppose Catholiques et Protestants, dont il fait partie. Derrière le pathétique du texte se cache la colère et l'exaspération contre la folie des hommes.
 
C-Enfin, la poésie permet de transformer le monde et de proposer  la vision personnelle de l'auteur
-Francis Ponge p. 153 détourne les objets de la vie quotidienne pour en présenter une vision totalement neuve, il révolutionne le regard de son lecteur, le Pain devient ainsi la représentation du monde, avec ses reliefs, sa croûte terrestre, ses profondeurs.  Rimbaud est aussi un «  voyant » dans le sens où il veut montrer le monde autrement par «  un long et raisonné dérèglement des ses », p. 133. Ainsi dans l'Alchimie du Verbe, p. 135, il donne des couleurs aux sons et prolonge de fait le travail de Baudelaire sur les correspondances
 

iII-Enfin, elle peut être utilisée sans volonté d'implication personnelle de l'auteur.
 
A- Il existe une poésie appelée de commande, qui remplit une fonction plus politique qu'artistique
-Ronsard et Catherine de Médicis entretiennent des relations «  politiques » dans le sens où la reine de France demande à Ronsard, catholique, de s'engager dans les guerres de religion en faveur de son camp. Naîtront alors le Discours sur les misères de son temps, 1563 dans lesquels le poète attaque violement les protestants. Œuvre de commande elle servait les intérêts du poète qui  s'assurait ainsi les bonnes grâces de la famille royale.

B-Proche de la première fonction, il est des poésies qui représentent des dédicaces dans lesquels l'auteur s'attire la bienveillance de son destinataire.
-Lafontaine dédie certaines de ses fables à Madame de Montespan, favorite du roi Louis XIV, mais aussi à La Rochefoucaud  ou le dauphin, fils du roi

C-Enfin, certaines poésies ont une fonction didactique, de pur enseignement, elle délivre des conseils aux lecteurs
- Boileau ; dans l'Art poétique, p.99 et 100, qui dispense les règles élémentaires que doit suivre tout jeune poète.