BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Biographies > Biographie de Molière > Le tournant des années 1665-1667 dans la vie de Molière
Biographie de Molière - Le tournant des années 1665-1667 dans la vie de Molière

 
Le tournant des années 1665-1667 dans la vie de Molière


L'année 1665 est une année noire : Molière se brouille avec Racine à cause de la mise en scène de la Thébaïde. Le jeune dramaturge ombrageux rejoint l'Hôtel de Bourgogne, Marquise Du Parc, veuve, le rejoint, et accède enfin à son rêve de tragédienne quand Racine lui offre Andromaque.

Don Juan, le festin de pierreEn février c'est au tour de Don Juan d'être interdit, ce grand seigneur débauché et impie déclenche à nouveau une Cabale, et ce n'est qu'après la mort de l'auteur que la pièce sera représentée.
 

Côté vie privée, rien ne va plus : en 1662, Molière a épousé Armande Béjart, la sœur de Madeleine, de 19 ans sa cadette. Mais des rumeurs d'inceste circulent : Armande serait peut-être la fille que Molière a eu avec Madeleine. Pour montrer son soutien, Louis XIV, en 1664, parraine le premier enfant de cette union, un fils. De plus Armande n'est pas des plus fidèles et les malveillants se moquent ouvertement des déboires conjugaux de l'auteur. Donneau de Visée écrit dans Nouvelles nouvelles, en 1663 : « Si vous voulez savoir pourquoi presque dans toutes ses pièces, il (Molière) raille tant les cocus et dépeint si naturellement les jaloux, c'est qu'il est du nombre de ces derniers. » 

Plus grave encore : une fluxion de poitrine a pris le poète et en 1665 il commence à cracher du sang.
Malgré ses ennuis, en 1666, il propose l'une de ses pièces les fortes et sensibles de son répertoire, dans laquelle il raille les courtisans et leurs grimaces, et celle qui eut le moins de succès aussi : Le Misanthrope.  La même année il crée une farce très populaire, elle : Le Médecin malgré lui
 
                                                                        Le Misanthrope, acte I, scène 2, lecture du sonnet d'Oronte