BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Biographies > Biographie de Molière > Les dernières années de Molière : entre ombre et lumière
Biographie de Molière - Les dernières années de Molière : entre ombre et lumière

 
Les dernières années de Molière : entre ombre et lumière 

 
L'Avare par F. Boucher, XVIIIè, acte I, scène 3A partir de 1668 la maladie rattrape Molière : il maigrit, se voûte, et ses désagréments alimentent le jeu de ses personnages. Harpagon de l'Avare (1668) tousse bruyamment, Monsieur de Pourceaugnac, de la pièce éponyme (1670) crache ; et Argan du Malade Imaginaire (1674) souffre de symptômes bien réels pour le comédien.

Les commandes royales se succèdent à un rythme effréné : des comédies à machines, après Don Juan c'est au tour d'Amphitryon   (1668), puis de Psyché (1671) ; des farces pures comme George Dandin (1668), Les fourberies de Scapin (1671), des comédies bourgeoises avec l'Avare (1668),  Les femmes savantes (1672) ; des comédies ballets en association avec Lully telles que Monsieur de Pourceaugnac (1669), le Bourgeois Gentilhomme (1670), le Malade Imaginaire (1673).
Molière pratique tous les aspects de la comédie pour satisfaire son souverain, faire vivre les membres de sa troupe, parce que c'est son rôle, parce que c'est sa vie. Il s'épuise à la tâche mais jamais sa production n'a été aussi intensive, aussi variée.
 
 Les dernières années sont assombries par la maladie toujours plus présente, la perte du privilège sur Le Malade imaginaire par Daumier, 1860-1865les comédies ballets qui est exclusivement accordé à Lully par Louis XIV, et parla mort de son fils.
C'est le 17 février 1673, à l'issue de la quatrième représentation du Malade Imaginaire que Molière est pris d'un malaise, qu'il crache du sang plus que d'habitude, qu'il finit par s'effondrer. Il meurt quelques heures plus tard, à 21 heures. Armande se permet de faire une requête auprès de Louis XIV pour que son mari ait droit, malgré l'excommunication des comédiens, à une sépulture chrétienne. C'est en pleine nuit que Molière est enterré entouré de ses très proches, d'un prêtre et de quelques enfants de chœur.
 
Sept ans plus tard, la troupe de Molière s'associe à l'Hôtel de Bourgogne et au Marais pour fonder la Comédie-Française. Actuellement, il est possible de voir au premier étage de ce temple du théâtre le fauteuil dans lequel Molière a joué ses dernières représentations du Malade Imaginaire.