BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Biographies > Biographie de Verlaine > Des débuts paisibles
Biographie de Verlaine - Des débuts paisibles

Paul Verlaine, le poète maudit, l'amant de Rimbaud, l'alcoolique invétéré, oui, mais pas seulement!
 
 
Des débuts paisibles
 
 portrait de Verlaine jeuneVerlaine naît le 30 mars 1844, à Metz. Son père est capitaine de marine, sa mère se consacre à cet enfant unique, qui la comble après le décés de trois enfants morts-nés qu'elle conserve dans des bocaux! Ils déménagent beaucoup et finissent par s'installer à Paris.
Son enfance est heureuse, il est aimé, choyé par ses parents. Il commence ses études en 1853 rue Chaptal, à l'Institution Landry, puis entre à Condorcet, en 1855. Il est un élève appliqué, estimé par ses professeurs et le directeur de l'établissement.
En 1862, il s'inscrit à l'école de droit et décide de préparer l'examen du ministère des finances. Il est employé dans une compagnie d'assurances, puis il obtient un poste à l'administration de l'Hôtel de Ville en tant que rédacteur (il rédige les détails d'application des budgets municipaux) en 1864.
 
Tout son temps libre, Verlaine le consacre à la poésie. Il est introduit dans le cercle de la Marquise de Ricard après avoir publié sa première oeuvre Monsieur Prudhomme, auteur dont il a admiré, entre autre, les poèmes érotiques. Un an après sa publication, le poème est  interdit pour outrage aux bonnes moeurs. Chez la marquise, Verlaine rencontre les poètes du Parnasse, mouvement artistique qui prône la suprématie du Beau. Ses affinités avec ce mouvement se confirment : en 1865, le poème Nevermore paraît dans l'Art, revue parnassienne, et en 1866 les fascicules du Parnasse Contemporain publient 7 poèmes de Verlaine.