BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Courants Littéraires > Le siècle des Lumières > L'esclavage au XVIIIème siècle- Partie II
Le siècle des Lumières - L'esclavage au XVIIIème siècle- Partie II

 
II – LA CRITIQUE DE L'ESCLAVAGE AU XVIIIème 

 
Les débuts de la rébellion
 
On appelle la révolté des esclaves le "marronnage", qui vient de l'espagnol cimarron, "insoumis".
La plus célèbre insurrection est celle de Saint-Domingue, le 22 août 1791. Elle est conduite par Toussaint Louverture. on estime que 1400 plantations sont ravagées, que près d'un millier de blancs sont tués, et que 15000 esclaves sont morts ou disparus. Le 29 août 1793 est proclamée la première abolition de l'esclavage, confirmée en février 1794.
Cet homme se rallie aux révolutionnaires, et est nommé général en chef des armées de Saint-Domingue. Mais il est vaincu par Napoléon Ieren 1802, est déporté en France puis emprisonné. il meurt en 1803.
 
 
Les textes de la critique

-Montesquieu  « De l'esclavage des Noirs » in L'esprit des Lois , 1748.

-Rousseau : Du contrat social, 1762, esclavage et droit sont contradictoires.

-Voltaire : Dénonciation du Code Noir dans Candide, 1759.

-Condorcet : Réflexions sur l'esclavage des Noirs, 1781. « Mes frères, le même esprit, la même raison, les mêmes vertus. »

-Helvétius : De l'esprit, « On conviendra qu'il n'arrive point de barrique de sucre en Europe qui ne soit teinte de sang humain. »

-L'Encyclopédie : 1755, article de Jaucourt selon lequel l'esclavage s'oppose au droit de nature. Dénonce la légitimation par la religion.
 

Quelques dates

1788 : création de la Société des amis des Noirs
1794 : décret abolissant l'esclavage, peu suivi.
1802 : Bonaparte rétablit l'esclavage
1815 : congrès de Vienne, presque tous les pays européens choisissent l'abolition
1848 : abolition définitive de l'esclavage en France.