BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Biographies > biographie de Corneille > Après le Grand Corneille
biographie de Corneille - Après le Grand Corneille

 
Après le Grand Corneille…
 

Corneille se sent vieux, affaibli tant par la maladie que par l'émergence d'un rival, insolemment jeune et brillant : Racine. C'est d'ailleurs la Bérénice de ce dernier qui l'emporta aux yeux du public sur Tite et Bérénice.
 RACINE par De Troy


Comme pour se distraire, Corneille cède au charme du lyrisme amoureux et rafraîchissant dans Psyché, qu'il écrit en grande partie avec Molière en 1671. Puis c'est Pulchérie en 1672 et surtout Suréna, en 1674, qui mêle la tendresse et l'héroïsme retrouvé.

Conscient que les temps ont changé, les modes ont passé, qu'il n'est plus le Grand Corneille de jadis, le dramaturge prend sa retraite définitive à 69 ans.

Louis XIV fait quand même joué à Versailles Cinna, Horace, Pompée, Œdipe, Sertorius et Rodogune en 1676, mais les valeurs prônées par ses pièces semblent démodées.

Le 1er octobre 1684 Corneille meurt, dans des conditions matérielles très modestes.