BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Conseils méthodologiques > Commentaire > Les points de vue dans le roman
Le commentaire - Les points de vue dans le roman


Un narrateur choisit un point de vue, c'est-à-dire un angle de vue, pour raconter son histoire.
 
 Le narrateur 

Le narrateur c'est celui qui raconte l'histoire (à la différence de l'auteur qui la signe). C'est ce qu'on appelle la "voix" dans le récit. Il joue plusieurs rôles: il choisit l'organisation du récit (le rythme, l'ordre), le mode de communication avec le lecteur, il peut intervenir pour affirmer ses sentiments, ses pensées, son savoir aussi.
 
Il peut être présent dans l'histoire (c'est un personnage, héros ou témoin), soit extérieur.
De là se distinguent 3 types de points de vue.
 
 
 
Les points de vue

-Le point de vue interne: le récit est rapporté à travers un personnage, soit il est narrateur-personnage (il utilise la 1ère personne), soit il est un simple personnage (récit à la 3ème personne). Le lexique de la perception, des 5 sens, les verbes de pensée, de sentiments montrent qu'il s'agit d'un point de vue interne. Le lecteur a l'impression de suivre une scène "à côté" du personnage ( sorte de caméra posée sur l'épaule du personnage) ou à l'intérieur. Ce point de vue favorise la complicité, l'identification du lecteur au personnage.

-Le point de vue externe: récit à la 3ème personne, le narrateur est un simple témoin qui rapporte les faits et les paroles des personnages. Il porte un regard neutre sur l'histoire qui se déroule devant lui, ne se permet aucun commentaire.
 
-Le point de vue omniscient: récit à la 3ème personne, du latin "omni= tout", et "scia=savoir", le narrateur sait tout de ses personnages, leur histoire, leur passé, leurs pensées, leurs sentiments, il peut les juger, et commenter l'action.
 
 
 
 
Les romans polyphoniques
 
 
Les romans épistolaires ou les romans qui font se croiser des journaux intimes (Dracula de Bram Stoker) sont particuliers en cela qu'il n'y a pas un narrateur mais plusieurs voix, celles des personnages. Le narrateur est celui qui construit le roman  en assigant une place spécifique à chaque élément de la correspondance.
 
Dans les romans contemporains, les écrivains (du Nouveau Roman surtout) remettent en cause le statut du narrateur en faisant intervenir plusieurs voix. Ainsi le récit est assuré par différents personnages. Dans Enfance de Natlie Sarraute, deux vois se répondent et racontent l'enfance de l'auteur. On peut parler dans ce cas de la voix consciente et de l'inconscient qui dialoguent entre eux.