BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Conseils méthodologiques > Commentaire > Les paroles rapportées dans le roman
Le commentaire - Les paroles rapportées dans le roman

Dans un récit, le narrateur peut rapporter les paroles de deux manières : directe ou indirecte.
Il faut donc distinguer le discours direct, le discours indirect, le discours indirect libre et le récit de paroles ou discours narrativisé.
 
Attention: Le narrateur peut à sa guise mélanger dans un passage les types de discours, il faut donc repérer les particularités de chacun.
 
Le discours direct
 Il se caractérise par la présence des signes de ponctuation du dialogue (tirets, guillements, ponctuation expressive) et des verbes introducteurs de paroles (dit-il, s'exclama-t-telle...).
 
Les marques de l'oralité sont présentes (les interjections, les niveaux de langue)
 
Les temps sont propres au dialogue (présent, passé composé, futur), ainsi que les indicateurs temporels ou spatiaux (demain, hier; là-bas, ici...).
 
Ce dialogue donne l'illusion d'une conversation réelle, observée en direct, avec des indications sur le ton, la manière d'expression des personnages.
 
 
Le discours indirect
 

Les paroles sont insérées dans le récit du narrateur. Il permet une mise à distance par rapport aux propos.
  
Toutes les marques du discours direct s'effacent, hormis les verbes introducteurs de paroles qui sont suivis d'une proposition subordonnée (Il lui répondit qu'il ne le souhaitait pas.).
 
Les temps sont ceux du récit (passé simple, imparfait, plus que parfait, etc.).
 
Les marques spatio-temporelles changent aussi (le lndemain, la veille, à l'arrière, etc.)
 
 
Le discours indirect libre
Il permet de rentrer dans les pensées des personnages, leur subjectivité, sans interrompre le récit.
 
Il n'ya aucune marque du dialogue direct, ni de verbe introducteur. Mais il garde le système des temps du récit, la ponctuation expressive, les marques de l'oralité.
 
 
Le discours narrativisé (le récit de paroles)

C'est une forme particulière du discours indirect en ce que les paroles sont synthétisées par des moyens lexicaux.
 
Il a les mêmes marques que le discours indirect, mais le lecteur peut déceler la subjectivité (le jugement du narrateur). Il est une forme "allégée" en quelque sorte qu discours indirect.
 
 
Les fonctions du dialogue

Le dialogue permet de :
 
- rendre le récit plus vivant. Le lecteur découvre la façon de parler des personnages à travers le niveau de langue, leurs traits de caractère, leurs émotions.
 
- faire avancer l'action : les paroles peuvent modifier les relations entre les personnages ou enclencher des péripéties.
 
-apporter des informations : le lecteur est infomé des événements passées ou à venir de l'histoire, des intentions des personnages, de l'évolution des projets, des relations.