BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Courants Littéraires > Le courant réaliste et naturaliste > Le contexte de l'émergence du courant réaliste
Le courant réaliste et naturaliste - Le contexte de l'émergence du courant réaliste

 
L'année 1848
 
Gustave Courbet enterrement à Ornans 1850


L'apparition du courant réaliste est liée à la désillusion politique de 1848 : Louis Napoléon Bonaparte est élu président de la IIème République et procède à un coup d'Etat en décembre 1851 pour instaurer le régime autoritaire du Second Empire.

L'exploitation et la misère règnent en France, de même que les libertés de la presse sont réprimées. Mais cette presse fournit un témoignage social d'un autre type et inspire les écrivains réalistes qui forment le projet de tout montrer.

En même temps la France connaît une période économique très intense : c'est le temps de la création des banques (le Crédit Lyonnais, le Crédit Foncier). L'argent domine une société dont les clivages sociaux se creusent. Le baron Haussmann entame ses travaux de rénovation dans la ville de Paris pour lutter contre l'insalubrité ; les grands magasins apparaissent (le Bon Marché n 1852) ; le chemin de fer progresse dans tout le pays, autant de sujets qui inspireront les romanciers (comme Balzac qui crée le personnage du baron Nucingen, ou Zola plus tard dans la Fortune des Rougon, Au bonheur des Dames, etc).

En peinture, le réalisme consiste à représenter le misérable, qui était discrédité par le classicisme. Daumier, Millet  s'attachent à la vie paysanne. Courbet expose la première fois en 1848. Il est suspecté d'idées subversives, notamment socialistes avec son tableau "les Casseurs de pierre" et  "l'enterrement à Ornans" en 1850, qui donne à une simple scène de genre un grand format, et dont le sujet reste énigmatqiue aux yeux des spectateurs.

En littérature, de grands bouleversements voient le jour. Guizot, en créant une école par commune en 1833, contribue à l'augmentation des lecteurs à venir ; et les journaux insèrent dès 1836 des feuilletons pour attirer un lectorat plus large.
Le travail romanesque et le travail journalistique se trouvent liés. L'écriture réaliste est influencée par le fait divers et la technique du reportage naissant.
 
Précédent :
Introduction