BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Biographies > Biographie de Flaubert > Les bouleversements des années 1870
Biographie de Flaubert - Les bouleversements des années 1870

 
Les bouleversements des années 1870
 

 
Plusieurs événements viennent attrister la vie de Flaubert : l'échec de l'Education sentimentale, la reprises des crises nerveuses, la perte d'êtres chers (Louis Bouilhet, son ami d'enfance, en 1869, Sainte Beuve en 1869, Jean de Goncourt en 1870, Théophile Gautier en 1872, Georges Sand en 1876), les répercussions de la guerre de 1870.

En 1875 c'est autour de la Tentation de Saint Antoine et d'Essais dramatiques de connaître l'échec. De plus Flaubert utilise toute sa fortune pour subvenir aux besoins de sa nièce ce qui l'entraîne dans d'importants problèmes financiers.

De plus en plus aigri, Flaubert entreprend une croisade littéraire contre la bêtise. De septembre 1872 à août 1873, il lit plus de 1500 ouvrages pour son nouveau roman, Bouvard et Pécuchet, pour lequel  il écrit : « Je vomirai sur mes contemporains la dégoût qu'ils m'inspirent. » Cette œuvre reste inachevée et laisse son auteur épuisé.

Les dernières années sont plus florissantes. La reconnaissance vient en 1877. Flaubert vient de publier Trois Contes qui sont célébrés par les écrivains naturalistes, tels que Zola, qui organisent un dîner en son honneur. L'écrivain a retrouvé sa prodigieuse force de travail. Pendant la rédaction du recueil Flaubert écrit : « Je ne peux mettre en train mon histoire d'un Cœur Simple. J'ai travaillé hier pendant 16 heures, aujourd'hui toute la journée, et le soir enfin, j'ai terminé la première page. »

Dernier sujet de contentement : son protégé en littérature qu'il a encouragé très tôt, Guy de Maupassant obtient un réel succès avec Boule de Suif.

Mais alors qu'il prend le train pour se rendre à Paris, le samedi 8 mai à 11 heures du matin, Gustave Flaubert est frappé par une apoplexie foudroyante. Beaucoup d'amis viendront à son enterrement, mais seront absents les auteurs contemporains célèbres comme Hugo, Dumas ou Maxime du Camp. Maupassant et Zola suivront le cortège et la mise en terre près de Coisset.

Aux œuvres de Flaubert sera attaché un mot célèbre inventé par le philosophe Jules de Gaultier : le bovarysme, construit sur le nom d'une des héroïnes les plus célèbres de l'écrivain. Le bovarysme est une maladie qui accorde à l'homme « le pouvoir de se concevoir autre qu'il n'est. »