BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Conseils méthodologiques > Les questions sur corpus
Les questions sur corpus
 
Composition du corpus
 
 
Le corpus est la plupart du temps composé de textes d'auteurs extraits d'œuvres littéraires ou d'ouvrages critiques, mais vous pouvez y trouver parfois des images (caricatures, tableaux, etc).

Les questions reposent sur l'ensemble du corpus. Elles sont toujours en lien avec un ou deux objets d'étude que vous avez travaillés en classe.

L'exercice vous demande d'établir des comparaisons, des confrontations ou des analyses sur un aspect précis des textes.

Vos réponses doivent synthétiques et non analytiques, ce qui veut dire que vous ne devez pas étudier les textes un à un, mais proposer une réponse pour l'ensemble des textes (à moins qu'une question ne porte exclusivement que sur un texte).
 
 
 
Les enjeux de l'exercice 

 
Très souvent, elles vous servent pour les trois sujets d'écriture qui vous sont proposés, car elles attirent votre attention sur des éléments précis du texte :

-soit sur le sens des textes (« Expliquez les différentes morales », « Quel type de personnage Harpagon incarne-t-il ? »)
-soit sur les enjeux (« Quelles sont les dénonciations effectuées par les auteurs ? »,  « Quelles sont les différentes conceptions de la poésie dans les textes ? », « Confrontez les différentes visions du monde dans ces textes », « En quoi le tableau du document C éclaire-t-il les eux tirades du corpus ? ») 
-soit sur la forme (« quel est le genre commun aux textes présentés ? », ou « En quoi ces textes appartiennent-ils au genre romanesque ? », « Quel est le registre dominant ? »)
-soit sur un genre précis (« A quoi servent les didascalies dans les textes ? », « Quels sont les différents points de vue utilisés ? »)
-soit sur la langue (« Relevez et étudiez les images dans ces textes », « Comment se développe l'image présente dans les textes A et C », « Quelle est la situation d'énonciation dans les différents textes ? »).

Les questions vous aident à avoir une approche globale, synthétique des textes du corpus. Le plus difficile est d'associer l'analyse (détaillée mais non exhaustive) et une réflexion d'ensemble sur une problématique donnée.
 
 
La rédaction de vos réponses
 
 
La règle d'or : la clarté !
 
Pour chaque question/réponse vous devez commencer par une phrase d'introduction : Elle consiste selon les cas soit à donner l'idée directrice de votre développement (« Il apparaît que le registre tragique dans les textes est dominant », « les didascalies jouent plusieurs rôles », « la vision du monde dans les textes est très différente ») soit à présenter le phénomène que vous allez étudier (« les métaphores sont nombreuses dans ces textes », « la situation d'énonciation est très originale »).
Ensuite vient le développement de la réponse. En plusieurs paragraphes quand il y a plusieurs points à aborder : les différents rôles des didascalies, les points sur lesquelles les visions du monde s'opposent, les différents outils qui justifient le registre tragique, l'utilisation du présent dans les textes, etc.

A chaque argument, observation doivent être associés un ou plusieurs exemples analysés et interprétés. Un relevé ne sert à rien, il faut le commenter. Là intervient l'exercice de la comparaison, de la confrontation, de l'analyse. Veillez à noter correctement les lignes/vers pour que le correcteur s'y retrouve. Rien de plus agaçant et stérile qu'un catalogue imprécis sans aucune interprétation. Vous devez vous montrer rigoureux et réfléchis. C'est l'un des enjeux de cet exercice.
 
Enfin, une phrase bilan, courte, rappelle l'enjeu de la question, et vous concluez sur l'originalité de la question (pertinence d'une étude comparative, de l'utilisation des didascalies, d'une situation d'énonciation, d'un registre en particulier, etc.).
 
 
Ecueils à éviter
 
-Foncer tête la première sur les textes, prendre son stylo et faire une étude très détaillée (cela relève du commentaire)

-Prendre les textes un à un et les commenter

-Ne pas cerner l'enjeu de la question, c'est-à-dire ne pas voir ce qui est attendu. Si on parle de registre, il faut étudier le vocabulaire, les figures de style, les temps, le thème du texte, et ne pas s'attacher uniquement qu'à l'un de ces aspects, si on demande de comparer des textes il faut réfléchir à des points de comparaison et ne pas faire le catalogue détaille des textes proposés.

-Se contenter d'une réponse en 5 lignes. Même si la réponse vous paraît évidente, n'oubliez pas que c'est un exercice à la fois d'analyse et de synthèse, ne privilégiez pas que la synthèse (sans exemple, sans citation commentée).