BiblioLettres
Cours de français, conseils méthodologiques
Accueil > Biographies > Biographie de Maupassant > Les années de formation : 1870-1880
Biographie de Maupassant - Les années de formation : 1870-1880

 
Les années de formation : 1870-1880
 

 
En 1870, il s'engage comme garde mobile dans l'armée et assiste à la déroute française. Il traite ce sujet dans plusieurs nouvelles, notamment Boule de Suif (1880) ou les Deux Amis.

Après la guerre il est employé comme commis au Ministère de la Marine puis à l'Instruction Publique. Il côtoie les bureaucrates, jauge les petitesses de ses collègues fonctionnaires et s'ennuie ferme dans son bureau. De ces souvenirs maussades il tirera d'excellentes nouvelles.
Pour se divertir Maupassant fréquente les guinguettes en bord de Seine (voir la Grenouillère), prend les allures de jeune Snob, au port militaire, d'une élégance et d'une séduction irrésistibles.
 
En 1871, Flaubert devient le guide de Maupassant. Il l'incite à pratiquer des exercices de style, lui prodigue des conseils pour donner « l'illusion du réel » dans ses textes en se reportant aux petits faits vrais, et lui présente Daudet, Huysmans, la Princesse Mathilde et surtout Emile Zola. Maupassant quitte alors les bureaux poussiéreux du Ministère pour découvrir le milieu des revues littéraires et des journaux. Il écrit notamment pour Le Gaulois et Gil Blas en tant que reporter, et entre dans un monde aux codes affûtés qu'il décrira plus tard dans Bel Ami.
 
En 1875, il écrit sa première nouvelle : la Main d'écorché. Alors qu'il avait sauvé de la noyade le poète anglais Swinburne, Maupassant est invité chez son hôte dans son château qu'il partage avec un ami cher, un singe et un domestique un peu jaloux. Sur une table, l'écrivain aperçoit une main jaunie à l'aspect parcheminé. Le poète lui explique qu'il s'agit là de la main d'un criminel supplicié ! Etrange manie que Maupassant gardera en mémoire, fasciné par ce trophée repoussant.
 
Durant ces années, Guy de Maupassant façonne son style auprès de son maître. Il écrit à ce sujet : « J'ai travaillé pendant 7 ans avec Flaubert, sans écrire (publier) une ligne. Pendant ces 7 années, il m'a donné des notions littéraires que je n'aurais acquises en 40 ans d'expérience. »  Peu avant sa mort, Flaubert aura le plaisir de voir le succès remporté par la première nouvelle de son poulain : Boule de Suif parue en 1880 dans le recueil des soirées de Médan dirigées par Zola.